Accueil > Questions > Gabriel Rockhill répond à

Gabriel Rockhill répond à

mardi 14 mai 2013, par Astrid

On a parfois l’impression que l’art contemporain est simplement l’application d’une théorie... Est-ce que c’est l’influence de la philosophie ?


Il est vrai que la théorie en est venue à occuper une place centrale dans l’art contemporain. On cite à profusion des philosophes dans les galeries d’art, les artistes s’appuient régulièrement sur des philosophes pour légitimer leurs pratiques, les critiques d’art font souvent appel à l’histoire récente de la pensée pour parler de l’art contemporain. Cela ne veut pourtant pas dire que l’art de nos jours est devenu tout simplement la mise en œuvre d’une théorie préexistante. Et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’art contemporain ne constitue pas une unité, et on y trouve des pratiques fort différentes. Deuxièmement, la création artistique a souvent une marge de manœuvre plus importante que la production intellectuelle, et elle propose fréquemment des formes hybrides, des mélanges et des collages théoriques. Enfin, même les artistes qui s’inspirent directement d’une théorie finissent par en produire des variations dans la mesure où ils y donnent des formes matérielles.

Portfolio

Derniers Tweets



Partenaires